les kystes arachnoïdiens spinaux

synonymes : méningocèles intradurales spinales – spinal arachnoid cyst

lay

en 2 mots

ce sont des malformations rares qui peuvent nécessiter une intervention en raison de leur effet compressif, toutefois cette chirurgie est lourde avec nécessité de port prolongé d’un corset, et elle n’est décidée que devant une symptomatologie clinique clairement en rapport avec la lésion.

academic

anatomie pathologique

ce sont des kystes méningés intra-duraux généralement développés dans un repli de l’arachnoïde à la face postérieure de la moelle, le plus souvent thoracique. l’hyperpression localisée conduit souvent à un élargissement important du canal rachidien au moment du diagnostic.

les kyste arachnoïdiens intraduraux sont facilement confondus avec les méningocèles épidural spinales, dont l’imagerie est parfois trompeusement similaire.

l’aspect opératoire est celui d’une poche méningée avec des prolongements vers les foramens radiculaires qui la font ressembler aux tardigrades (Cf. ci-dessous).Rawash intradural.png

doctor

diagnostic

  • fortuit
  • devant une symptomatologie douloureuse rachidienne
  • devant une symptomatologie neurologique : syndrome pyramidal, difficultés de marche, problèmes sphinctériens

academic

prise en charge

le traitement antalgique, la physiothérapie apportent souvent un soulagement

la chirurgie est une intervention invasive, elle est nécessaire en cas de symptomatologie évolutive, et en sachant que la souffrance médullaire peut se décompenser rapidement.

lorsque le kyste est volumineux, la vidange du kyste peut entraîner un collapsus du fourreau dural provoquant un saignement épidural abondant.

l’immobilisation post-opératoire par corset au moins trois mois, suivie de rééducation lordosante, est impérative en raison du risque de déformation cyphotique.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :